La cuisine du quotidien, en un tour de main

Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Zoom sur les protéines : comment passer des protéines « animales » aux protéines « végétales » ?

Publié le 29 juil. 2020 |
Zoom sur les protéines : comment passer des protéines « animales » aux protéines « végétales » ?

1/ Avons-nous vraiment besoin de protéines ?

Les protéines sont des macronutriments, construites à partir d’acides aminés (au nombre de 20) : certains sont « essentiels », c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être fabriqués par l’organisme. Le déficit d’un seul de ces acides aminés empêche l’utilisation des autres. Notre corps n’étant pas capable de tous les fabriquer, nous allons les chercher dans notre alimentation sous forme de protéines. D’un côté, il y a les protéines d’origine animale : viande, poisson, œufs et produits laitiers. De l’autre, les protéines végétales : légumes secs et fruits oléagineux. 

Les protéines sont nécessaires à la croissance, à la fabrication des os mais aussi des tissus de la peau, des muscles et même des membranes de nos cellules. Elles assurent également le transport de l’oxygène et interviennent dans de nombreux processus physiologiques.

Vous l’aurez compris, on ne peut décidément pas se passer de protéines !

2/ Combien de protéines faut-il manger chaque jour ?

Nos besoins en protéines dépendent de notre âge, sexe et style de vie. Chez les personnes âgées, les sportifs ou encore les femmes enceintes les besoins vont être augmentés. 

Pour un adulte moyen, les recommandations sont cependant fixées à 0,83g par kilo de poids corporel et par jour.

3/ Dans quels aliments trouve-t-on des protéines ?

Pensez aux légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots rouges, haricots blancs). N'hésitez pas à associer le plus souvent possible des céréales et des légumineuses afin de profiter de l’ensemble des acides aminés nécessaires. En effet, certains acides aminés contenus dans les légumineuses ne se retrouvent pas dans les céréales et vis versa. Afin de diversifier vos sources de protéines, pensez aussi aux fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes), aux graines oléagineuses (graines de pavot, graines de sésame), aux germes (haricots mungo, pousses de cresson) ou encore aux algues. Enfin, il existe des alternatives à la viande (les steaks végétaux, le seitan, le tofu…) auxquels vous pouvez faire appel pour trouver de nouvelles sources de protéines.

Votre programme "1 semaine pour bien manger"

Recevez par e-mail les conseils nutritionnels de notre diététicienne, nos menus et nos nouveautés