Château Queyron Pindefleurs

La belle histoire d’un domaine familial au St Emilion Grand Cru multi-primé !

Le domaine Queyron Pindefleurs est une histoire de famille. Cette exploitation de 14 hectares appartient à la même famille depuis 1937. En 2010, après une parenthèse de l’autre côté de la terre en Australie, Chantal revient tout naturellement à ses sources et, accompagnée de son mari Peter, reprends les reines du château. Depuis, grâce à leur détermination et leur travail extraordinaire, tous les millésimes de leur St Emilion Grand Cru sont primés, en France et à l’international. Maîtrisant tout de A à Z, ils s’occupent également de la commercialisation de leurs bouteilles, en direct de leur production pour des cavistes indépendants ou des restaurants. Vous l’aurez compris, nous avons la chance de vous proposez aujourd’hui un vrai produit d’exception.

Des vins récompensés pour leur excellence !

Le vin de Chantal et Peter est issu de vignes vielles de 35 ans de Merlot (78%), de Cabernet Franc (20%) et de Cabernet Sauvignon (2%) poussant sur un sol sableux du terroir de St Emilion Grand Cru. Après vinification, il est élevé en barriques de chênes français pendant 12 à 18 mois.
Nous avons sélectionné pour vous 3 millésimes aux caractéristiques différentes pour plaire à tous et vous faire voyager à travers les années de ce vin d’exception.

Le millésime 2009, reconnu comme exceptionnel dans la région de bordeaux, est marqué par ses 10 années de vieillissement et se révèle complexe et riche. Ses tanins fondus sont encore présents et apporte de la structure à ce vin d’une longueur en bouche impressionnante. A déguster en mangeant, il accompagnera à la perfection des viandes rouges grillées au barbecue par exemple.

Le 2011 nous présente une belle robe rubis éclatante, plus léger que le 2009, il n’en reste pas moins intéressant par son équilibre irréprochable et ses arômes de grillé et de fruits mûrs. Il se dégustera lui aussi avec un plat de viande et trouvera aussi très bien sa place au côté de bonne charcuterie sur la table de l’apéro.

En 2012, le fruit est à l’honneur, mûre, framboise et autres fruits rouges expriment toute leur gourmandise dans ce millésime pour notre plus grand plaisir. Des tanins ronds et fondu, pas d’agressivité et une belle acidité tout en finesse nous emporte à la dégustation. Pas étonnant que ce millésime soit l’un des plus primé du domaine !