La cuisine du quotidien, en un tour de main

Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Comment composter quand on vit en ville ? Ces petits gestes qui n'ont l'air de rien !

Publié le 30 déc. 2020 |
Comment composter quand on vit en ville ? Ces petits gestes qui n'ont l'air de rien !

1) Des chiffres qui donnent le tournis…

Vous le saviez, vous, que sur l’ensemble de la chaîne alimentaire (depuis la production, jusqu’au consommateur), nous jetons – en France - en moyenne 568kg de déchets par an et par habitant ? Cette quantité a doublé en 40ans ! *  

Pour les ménages, cela représente environ 20kg par habitant et par an*, et nos déchets organiques représentent 40 à 60 % de notre poubelle d’ordures ménagères** surprise

Vous aussi, vous vous dites qu’il est urgent de faire quelque chose n’est-ce pas ?

Bonne nouvelle ! Vous avez en fait dans votre poubelle un vrai trésor !

Eh oui ! Pourquoi gaspiller de l'énergie pour brûler des déchets, alors qu’ils peuvent être réutilisés pour fertiliser vos plantes ?

 

2) C’est quoi le compost ?

Composter, c’est fabriquer de l’humus (… à ne pas confondre avec le houmous… smiley ), qui est une terre enrichie, favorable au développement des plantes.

Lorsque la matiè re organique (vos épluchures de pommes, topinambours, etc.) se décompose, elle devient une source d’engrais pour les végétaux. Et pour qu’elle puisse se décomposer, il y a toute une foule d’organismes décomposeurs qui s’activent (bactéries, champignons, vers de terre…).

Pour un compost bien équilibré, il faudra y mettre environ :

 

  • 1/3 de déchets carbonés (appelés aussi « déchets bruns ») : il s’agit de matières sèches telles que feuilles mortes, copeaux de bois, coquilles d’œufs, essuie-tout, carton, …

  • 2/3 de déchets azotés (appelés aussi « déchets verts ») : il s’agit de matières humides telles que l’herbe coupée, les feuilles vertes, les épluchures de fruits et légumes, marc de café, …

 

Pensez juste à découper le tout en petits morceaux, pour en faciliter la décomposition.

Bien entendu, ne mettez rien de traité avec des produits chimiques ou des produits d’entretien qui risquent de tuer vos décomposeurs.

On évitera également d’y mettre : les restes de viande et de poisson, les os, les coquillages, le fromage. En effet, tous ces aliments peuvent générer des odeurs et attirer les animaux.

 

3) Quand on habite en vii-iiiille… 

Aucune panique sur les boulevards ! Car vous savez quoi ? On peut AUSSI composter en ville ! 

Si vous avez une terrasse ou un balcon, vous pouvez y installer un petit bac à compost pour y jeter vos déchets organiques.  

En appartement, vous pouvez tester le lombricompostage. Parfaitement hermétique, la boite contient des vers de fumier (qui ne peuvent pas s'échapper) qui s'occuperont de vos déchets et les transformeront en terreau !

Vous voulez apporter un peu plus de convivialité à votre démarche ? Demandez à mettre en place des composteurs collectifs dans votre immeuble ! Si votre commune s'intéresse aux solutions écologiques, vous pourrez télécharger un formulaire sur le site internet de votre mairie. Assurez-vous d'avoir une dizaine de gentils voisins motivés, ainsi que l'accord de votre syndic, puis renvoyez le formulaire à votre mairie.
Les services de la ville vous fourniront tout le matériel pour mettre en place le compostage.

Si rien n'est proposé par votre ville et que vous êtes dans une copropriété, vous pouvez, avec l'accord de tous les copropriétaires, installer un compost directement dans votre immeuble. A charge ensuite à chacun de s'en occuper wink

Et enfin, si malgré tout ça, vous ne trouvez pas votre bonheur, vous avez encore la possibilité de trouver des composteurs de quartier, en vous aidant du petit lien ici : https://www.jecomposteenville.fr/trouver-ou-composter/

 

4) J’ai fait du compost…mais j’en fait quoi maintenant ?

Vous voilà devenus des pros du compostage…des super-héros de l’engrais home-made… eh bien il ne vous reste plus qu’à l’utiliser !

Il pourra enrichir la terre de vos balconnières et autres pots de fleurs, ou encore être utilisé dans les espaces verts communs de votre immeuble, si vous vous êtes mis d’accord avec votre copropriété.

Vous n’avez pas d’espace vert commun ? Aucun problème ! Ça fera l’affaire des squares, parcs et autres espaces arborés !

Et s’il y a des jardins partagés dans votre ville, ce terreau fera le bonheur des jardiniers-locataires.

Vous pourrez trouver toutes les informations qu’il vous faut en vous renseignant auprès de votre mairie !

 

Pour conclure, on ne le répètera jamais assez, le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas.  

Et pour les déchets organiques qu’on ne peut éviter, sortons-les de la poubelle, et trouvons-leur une place de choix, dans nos composteurs. Vous ne regarderez plus vos épluchures de la même manière !

 

*ADEME – réduire le gaspillage alimentaire – 05/11/2020
**ADEME - 5 règles pour réussir son compost – 10/12/2020

Votre programme "1 semaine pour bien manger"

Recevez par e-mail les conseils nutritionnels de notre diététicienne, nos menus et nos nouveautés