Partager :
La cuisine du quotidien, en un tour de main
Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Les labels fromagers : comment s’y retrouver ?

Publié le 15 févr. 2018 |
Les labels fromagers : comment s’y retrouver ?

 

S’il y a bien une chose dont on peut être fier, c’est notre patrimoine culinaire. Et avec lui, nos fromages ! On déniche d'ailleurs les fromages méconnus ou de producteurs régionaux pour remplir votre Plateau de Fromage chaque semaine. De quoi manger largement un fromage différent chaque jour sans se lasser, nos régions nous faire une variété de fromages qui nous laisserait presque sans voix. Un certain nombre d’entre eux arbore même fièrement une jolie étiquette attestant de leur qualité. Mais que veulent dire tous ces labels ?

L’appellation d’origine

Si le nombre de variétés de fromages est si étendue en France, c’est notamment grâce la diversité des processus de création et des lieux de fabrication. Ainsi, l’AOP (Appellation d’Origine Protégée) garantit que le fromage a été fabriqué dans une zone géographique déterminée, que le fabriquant a suivi un cahier des charges précis et qu’il est le reflet “d’usages locaux, loyaux et constants”. L’AOP est l’équivalent européen de ce qu’on appelle également AOC (Appellation d’Origine Contrôlée), que l’on retrouve uniquement en France. Pour obtenir le label AOP, il faut donc absolument remplir tous les critères d’une AOC.

Quels sont les fromages AOP ?

En Europe, il existe environ 180 fromages bénéficiant de l’Appellation d’Origine Protégé dont pas moins d’une bonne quarantaine en France ! Parmi les plus connus, on retrouve : le camembert de Normandie, le beaufort, le bleu d’Auvergne, le brie de Maux, le comté, la maroilles, le livarot, le munster, le morbier, le saint-nectaire, le roquefort, le rocamadour, le sainte-maure de Touraine… et bien d’autres encore !

Du côté de nos voisins européens, on retrouve notamment le gorgonzola et le parmigiano-reggiano italiens, le cheddar anglais ou encore la féta grecque.

L’indication géographique

L’IGP (Indication Géographique Protégée) est un autre label que l’on croise souvent sur les emballages de nos fromages préférés. Utilisé à l’échelle européenne, ce label garantit qu’au moins une étape de la fabrication des fromages a eu lieu dans une zone géographique déterminée. Il est également associé à un savoir-faire spécifique, le plus souvent lié au lieu de fabrication du fromage. Les principales variétés de fromages bénéficiant de l’IGP sont le saint-marcellin, le gruyère français, la tomme de Savoie et des Pyrénées, l’emmental français est-centre et de Savoie.

L’agriculture biologique

Tout comme d’autres familles de produits, les fromages peuvent aussi obtenir le fameux label AB. Cela signifie qu’ils ont été produits selon un cahier des charges précis, respectueux de l’environnement et du bien-être animal.  Les produits chimiques de synthèse et les OGM sont interdits. Ils contiennent au moins 95 % d’ingrédients biologiques.

Ce label n’étant pas attribué selon une zone géographique, il peut cohabiter avec d’autres labels comme AOP/AOC et l’IGP. Toutes les variétés de fromage peuvent donc bénéficier de cette étiquette !

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour choisir votre fromage chez vos commerçants. En cas de doute, votre fromager saura à coup sûr, vous répondre !

 

Envie de découvrir des fromages méconnus ou de petits producteurs ?
Commandez notre Plateau de Fromage et dégustez des fromages sélectionnés avec soin !