La cuisine du quotidien, en un tour de main

Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Sommeil et alimentation : ce qu'il faut savoir pour bien dormir

Publié le 22 févr. 2018 |
Sommeil et alimentation : ce qu'il faut savoir pour bien dormir

 

Est-ce que dormir fait diminuer notre activité physique ? Faut-il sauter un repas si on se couche tôt ? Notre diététicienne Marie-Lou, qui veille à l'équilibre de vos paniers-recettes, vous dit tout ! 

« Qui dort dîne » : faut-il manger avant de dormir ?

De nos jours, « Qui dort dîne » est une expression qui signifie que le sommeil remplacerait la nourriture et donc, nous éviterait de dîner. Parfait pour éviter la prise de poids, nous direz-vous. Et bien, non ! S’endormir le ventre vide est totalement déconseillé. Même si on a l'impression que notre corps se met « au repos » (ce qui est le cas), il n'empêche que ce dernier continue de travailler. C'est donc sans surprise qu'il ait besoin d’énergie. 

Le repas du soir est donc très important pour répondre à nos besoins énergétiques de la nuit. Il nous permet notamment d'éviter d’avoir un sommeil fragmenté. De plus, la nuit est finalement la période de jeûne la plus longue de la journée. Une raison de plus, pour ne pas sauter la case dîner. Retenez donc plutôt le dicton (moins connu certes) : « Qui se couche sans manger, se lève sans avoir assez dormi » ! 

 

Concernant l’expression « Qui dort dîne », savez-vous que son sens actuel est bien éloigné de ce qu'il signifiait initialement ? En effet, au Moyen-Age, les aubergistes proposaient aux voyageurs, un dîner unique s’ils passaient la nuit dans leur établissement. « Qui dort dîne » signifiait alors que celui qui passait la nuit à l’auberge, avait la possibilité d'y manger son dîner !

« Dîner comme un mendiant » : que faut-il manger au dîner ?

Maintenant que l'on sait que le dîner est nécessaire pour assurer les besoins en énergie de notre organisme, une nouvelle question se pose. Que faut-il manger au dîner ? 

Premier conseil : prenez le bon rythme 

Pour s'assurer un bon sommeil, rien de mieux que de prendre son repas du soir à heures fixes, entre 19h et 21h environ. Cela vous permettra de pouvoir éloigner d'une à deux heures, votre dîner de votre coucher. En effet, à la suite d'un repas, la température de notre corps augmente. Or, le sommeil est bien meilleur si cette dernière est un peu plus basse. Avoir des horaires régulières pour la prise de vos repas est aussi un bon moyen de réguler votre alimentation au cours de la journée, vous évitant ainsi de grignoter ! 

Deuxième conseil : limitez les excitants

Si vous voulez bien dormir, autant limiter les aliments qui pourraient perturber votre sommeil comme le café, le thé, les boissons énergisantes, les sodas… Même s'il nous donne l'impression de favoriser l'endormissement, l'alcool risque également de détériorer votre sommeil. L'éthanol présent dans notre sang après la consommation d'alcool, stimule énormément notre cerveau et produit des ondes présentes normalement pendant les phases d'éveil, pouvant perturber vos cycles de sommeils habituels.  

Troisième conseil : n'oubliez pas les glucides et les fibres

Pendant la nuit, votre corps continue de travailler, notamment pour digérer votre dîner. Pour lui faciliter la tâche, vous pouvez limiter les aliments trop gras, comme la viande rouge ou les matières grasses ajoutées par exemple. Ces derniers demandent plus d’efforts à notre organisme pour être digérés, risquant ainsi de perturber votre sommeil.

Choisissez plutôt les féculents, riches en glucides complexes et fibres (pour vous caler pour la nuit), et en vitamines du groupe B (pour vous aider à bien dormir). 

Adopter certains rituels avant d'aller dormir vous permettront de rentrer plus vite dans une phrase de repos, essentielle pour faire la transition entre une journée agitée et un sommeil reposé. Lire, écouter de la musique, manger un yaourt en fin de repas ou boire une infusion... trouvez le vôtre ! 

« Dormir sur ses deux oreilles » : dormir fait-il grossir ? 

Lorsque l'on ne dort pas assez, le risque de surpoids et d'obésité augmente. Le manque de sommeil entraîne en effet, des comportements alimentaires dérégulés comme le grignotage et une attirance particulière pour des aliments sucrés et gras. On l’explique par une surproduction de la ghréline, une hormone qui stimule l’appétit et que notre organisme sécrète en plus grande quantité quand nous avons une dette de sommeil. Parallèlement, notre corps sécrète moins de leptine, une hormone qui envoie à notre corps des messages de satiété. Par ailleurs, le manque d’énergie conduit également à réduire notre activité physique.

Avoir un bon sommeil permet donc d’éviter la prise de poids. De quoi pouvoir dormir sur ses deux oreilles !

« L’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt » : combien temps faut-il dormir ?

Le temps de sommeil nécessaire varie selon l'âge. En effet, plus on viellit (et surtout, moins on grandit), moins on a besoin dormir. Quand un enfant aura besoin de dormir en moyenne entre 9h à 11h par nuit, un adolescent il aura besoin d'une nuit de 8 à 10h. Un adulte doit dormir environ entre 7 et 9h et un sénior entre 7 et 8h.

Attention, seulement deux petites nuits (moins de 7 heures de sommeil) par semaine peuvent avoir des conséquences sur notre organisme. N'oubliez pas qu'un bon sommeil est un allié pour notre santé. 

Maintenant, au lit ! 

 

Envie de cuisiner des plats équilibrés au quotidien ?
Découvrez nos paniers-recettes pour des repas gourmands et sains !

 

Votre programme "1 semaine pour bien manger"

Recevez par e-mail les conseils nutritionnels de notre diététicienne, nos menus et nos nouveautés