La cuisine du quotidien, en un tour de main

Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Couvre-feu : nos conseils pour continuer à profiter du dîner

Publié le 23 oct. 2020 |
Couvre-feu : nos conseils pour continuer à profiter du dîner

Pour quelques semaines encore, les soirées d’hiver vont nous sembler encore plus loooongues que d’habitude. La perspective de dîner un plat de nouilles instantanées à 21h01 devant la télé ne vous réjouit pas ? Nous vous avons préparé plein de conseils pour apprendre à dîner plus tôt et moins nombreux, et ainsi continuer à profiter en toute sécurité. Prêts à changer vos habitudes ? C’est parti !

 

Dîner tôt, une (bonne) habitude répandue chez nos voisins 

 

Selon une étude européenne*, il existe une vraie différence entre les pays du nord et du sud de l’Europe quant à l’heure du dîner. En effet, nos voisins du nord sont beaucoup plus habitués que nous à dîner tôt : entre 16h et 19h, quand on se met généralement à table entre 20h et 21h dans le sud.

Si les explications sont nombreuses, allant du climat à la culture, cette habitude de manger tôt peut s’avérer très utile à adopter en temps de couvre-feu, et révéler des avantages non négligeables.

Manger tôt permet en effet de laisser le temps à votre corps de digérer avant d’aller vous coucher : la digestion lui demande beaucoup d’énergie, et peut parfois vous empêcher de bien dormir si vous avez fait un repas trop copieux juste avant de vous mettre au lit. 

Une étude de l’Institute for Global Health** va même plus loin, en recommandant de toujours laisser minimum 2h entre le dîner et le coucher.

 

Oui, mais moi à 18h, je n’ai pas faim…

 

Pas forcément facile de changer radicalement ses habitudes, surtout quand le reste de votre journée n’a pas changé. Heureusement, il existe une solution magique pour satisfaire les petites faims comme les gros appétits : l’apéritif dinatoire.

 

Ce repas un peu particulier est très pratique et s’adapte parfaitement au couvre-feu, pour deux raisons : 

 

  • Composé de plusieurs petites pièces, il peut s’avérer compliqué à préparer pour un trop grand nombre de convives : idéal donc pour une tablée de 6 maximum, qui respecte donc les règles sanitaires.

  • En proposant de nombreuses bouchées, il permet à ceux qui n’ont pas très faim de commencer en picorant doucement pour s’ouvrir l’appétit

 

Des recettes, des recettes !

 

Vous êtes convaincus ? Notre équipe Miam vous a préparé de chouettes recettes à réaliser avec des produits de saison, à réaliser en format maxi ou mini et à attraper avec des pics ! 

 

Un croque-monsieur réconfortant à couper en 4 pour partager : 

 

Des pains pita aux accents du sud : 

 

Des nuggets végétaux, pour changer de la viande :

 

Une tarte fine “caliente” : 

https://www.cerin.org/etudes/heure-des-repas-en-europe-un-gradient-sud-nord-habitudes-alimentaires/#:~:text=Les%20r%C3%A9sultats%20sont%20tr%C3%A8s%20h%C3%A9t%C3%A9rog%C3%A8nes,en%20Espagne%20ou%20en%20Gr%C3%A8ce.

** https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=cancer-pourquoi-important-diner-tot

Votre programme "1 semaine pour bien manger"

Recevez par e-mail les conseils nutritionnels de notre diététicienne, nos menus et nos nouveautés