La cuisine du quotidien, en un tour de main

Produits de saison, techniques et astuces de cuisine, bien manger au quotidien

Fruits climactériques : comment bien les conserver ?

Publié le 28 juin 2018 |
Fruits climactériques : comment bien les conserver ?

 

Mangez 5 fruits et légumes par jour ! Pour ça, encore faut-il remplir sa corbeille ; quoique c'est facile avec notre Indispensable Fruits, directement livré chez vous. Pourtant, malgré tous vos efforts, votre melon acheté la semaine dernière au marché ne se décide toujours pas à mûrir, alors que vos bananes sont déjà noires ! On a la réponse à votre problème : il y a des fruits climactériques, et d'autres qui ne le sont pas. Vous allez voir, ce n'est pas si sorcier. Cet article pourrait même changer la façon dont vous choisissez vos fruits... 

Qu'est-ce qu'un fruit climactérique ?

Les fruits climactériques, ce sont ceux qui continuent de mûrir après leur récolte. Ce n'est donc pas grave si vous les achetez un peu verts ou durs.

Si vous souhaitez les conserver, placez-les au réfrigérateur (sauf les bananes qui noircissent au froid et les tomates et melons qui perdent en goût). Vous n'avez plus qu'à les sortir quelques jours avant de les consommer !

Voici une petite liste des fruits climactériques :

  • la banane
  • la pomme 
  • la poire
  • le kiwi
  • les melons cantaloup et miel
  • la pêche
  • l'abricot
  • la figue
  • la goyave
  • la mangue

L'explication scientifique :

Mais pourquoi continuent-il de mûrir ? Eh bien parce qu'ils mûrissent en respirant. Oui oui, vous avez bien lu. En fait, tous les fruits respirent, mais les fruits climactériques vont dégager un gaz, l'éthylène, qui accélère leur maturation. Par exemple, le fruit va ramollir, être moins acide, passer du vert aux teintes rouge et orange... Vous l'avez compris, le fruit mûrit. Et comme il continue de produire de l'éthylène après sa récolte, il continue de mûrir !

Des fruits climactériques... et non climactériques

On l'a dit, tous les fruits ne sont pas climactériques. En effet, les fruits non-climactériques ne continuent pas de mûrir après leur cueillette. Ne vous attendez donc pas à un miracle dans votre corbeille : ces clémentines à moitié mûres resteront à moitié mûres. D'ailleurs, on connaît les trucs pour bien choisir ses clémentines et ne pas être déçu, si ça vous intéresse...

Quant aux petits fruits comme les fraises, myrtilles et raisins, ils se conserveront mieux au réfrigérateur. Laissez-les dans leur barquette ou sachet de manière à ne pas les exposer directement au froid. Votre réfrigérateur est votre allié, à condition de savoir quoi y conserver, et comment. Pour savoir comment conserver chaque aliment au frigo, jetez un coup d'œil à notre article sur le sujet.

Pour vous y retrouver et ne plus vous faire avoir au moment de les choisir, voici une liste des fruits non climactériques :

  • les agrumes (oranges, citrons, mandarine...)
  • la fraise
  • la cerise
  • le melon d'eau
  • le concombre
  • le litchi 
  • la myrtille
  • la pastèque
  • le raisin

L'explication scientifique :

Le mûrissement des fruits non climactériques est indépendant de la production d'éthylène. Ce phénomène ne les touche pas, et ils s'arrêtent de mûrir dès qu'on les cueille.

 

Découvrez l'Indispensable Fruits Quitoque
Découvrez l'Indispensable Fruits Quitoque, qui varie en fonction des saisons !

Comment conserver ses fruits climactériques et non climactériques ?

Maintenant que vous savez faire la différence entre un fruit climactérique et un fruit qui ne l'est pas, on vous explique comment bien les conserver. C'est tout simple : séparez bien vos fruits climactériques et non climactériques ! Pourquoi ? Car en les plaçant à côté, vous accélérez la détérioration des fruits non climactériques. C'est toujours à cause de l'éthylène dégagé par les fruits climactériques.

Méfiez-vous aussi des sacs en papier kraft dans lesquels vous achetez vos fruits : eux-aussi dégagent de l'éthylène. Vous risquez donc de perdre rapidement les fruits qui ne continuent pas de mûrir, et même vos fruits climactériques, pour peu qu'ils soient déjà mûrs. Si c'est le cas, pas de panique : notre Equipe Miam connaît plein d'astuces pour utiliser les fruits et légumes trop mûrs !

Et les légumes ?

Pour bien conserver vos légumes, placez-les dans le bac qui leur est réservé dans le réfrigérateur. Cela les empêchera d'être en contact avec les fruits climactiques, qui accélèrent aussi leur détérioration. Et des asctuces pour optimiser le rangement de votre réfrigérateur, on en a encore plein !

Le secret pour faire mûrir vos fruits plus vite

Pour accélérer le mûrissement d'un fruit climactérique, mettez-le en contact avec un autre fruit climactérique. Par exemple, placez vos pommes et vos abricots ensemble dans vote corbeille à fruits. Ce n'est toujours pas de la magie, mais bien l'action de l'éthylène ! Attention cependant, n'espérez pas faire mûrir un fruit non climactérique avec cette méthode : comme on l'a dit, cela ne ferait qu'accélérer sa détérioration. 

 

Envie de faire le plein de produits frais et de saison ?
Découvrez 
nos paniers-recettes, pour prendre plaisir à cuisiner au quotidien !

Votre programme "1 semaine pour bien manger"

Recevez par e-mail les conseils nutritionnels de notre diététicienne, nos menus et nos nouveautés